Luc Bouquet // ImproJazz (octobre 2019)

Quelques mois avant son décès, la flamme d’Horace Tapscott et de son Pan Afrikan Peoples Arkestra répondait présent. Cela se passait au County Museum of Art (LACMA) de Los Angeles le 24 juillet 1998 et l’alto de Michael Session nous accueillait avec la profondeur et les convulsions d’usage. Plus loin le trombone de Phil Ranelin tutoyait quelque fournaise africaine puis laissait la place à son leader, lequel s’engageait entre cristallin et corrosion (aiee! The Phantom). Maintenant, percussions en surchauffe et chant chamanique entrouvrent le Caravan de Duke, ici, si peu identifiable.
Peu gêné par le brouhaha incessant du public, The Great Voice of UGMAA évoque le grand Fela et laisse au sopraniste l’occasion de cultiver quelques fleurs sauvages (Fela Fela). Mais c’est avec Why Don’t You Listen? Que la chorale instrumentistes vont donner le meilleur d’eux-mêmes : joies, débordements, jeux de miroirs, envolées savoureuses, combinaisons, épure, chant incantatoire, autant de tempéraments à marier-conjuguer.
Un grand moment pris sur le vif. Et si, maintenant on rééditait les Sessions Solos du pianiste… Par exemple…

 

 

Sorry, the comment form is closed at this time.

© 2019 DarkTreeRecords Mano