Luc Bouquet // ImproJazz (octobre 2019)

Tympans fragiles, s’abstenir : Mette Rasmussen et Julien Desprez sont dans la place. Ou plutôt au Music Unit de Montreuil un soir de septembre 2016. Et ces deux-là ont faim. Faim de rejeter le figé, le vaporeux, le compromis. Ces deux-là agissent en ravisseurs, en dégrippeur d’habitudes. L’alto est ombrageux, écartelé, frénétique et fait de l’ultra-aigu sa résidence principale. La guitare entretient avec le décapant-décadent une solide histoire d’amour. Convenons-en : ces deux-là sont de sérieux clients à la contagion sonique pour tous.
Exaltés, ils triturent et pulvérisent les usages, orchestrent de nouvelles géologies : l’unisson glace le sang, les textures se parasitent, les phrasés ne sont plus qu’éclats instinctifs, la mélodie n’est plus que  fiel à ciel ouvert. Désir de liberté totale, résurgence du cri originel, Mette Rasmussen et Julien Desprez placent la barre très haut. Très très haut.

Sorry, the comment form is closed at this time.

© 2019 DarkTreeRecords Mano