Chronique par Stéphane Ollivier dans JazzMagazine/Jazzman (septembre 2013)

Difficile de rendre compte de la pertinence de la conversation entre la contrebassiste Joëlle Léandre et le poète américain Steve Dalachinsky sur « The Bill Has Been Paid » pour qui (comme moi et certainement un certain nombre d’entre vous) ne maîtrise pas parfaitement la langue américaine. On mettra donc au compte de ce point de vue (définitivement trop) extérieur l’ennui qui rapidement s’empare de moi à l’écoute de cette performance… Simplement s’autorisera-t-on à pointer, au regard du fascinant contrechant de la contrebasse, d’une extraordinaire variété d’humeurs, une certaine monotonie dans le « jeu » du poète et, plus que tout, un rapport musique/poésie sans doute un peu naïf dans sa façon de renvoyer directement au spontanéisme de la Beat Generation. La poésie sonore, depuis, a ouvert d’autres territoires…

Sorry, the comment form is closed at this time.

© 2019 DarkTreeRecords Mano