Luc Bouquet // Jazz In (16 juin 2022)

Ils sont 21 musiciens-improvisateurs et 3 corps actants sur scène. Benjamin Duboc nous les présente un à un longuement et y ajoute ses notes d’intention : « Il s’agit d’un scénario totalement fictif où tout est possible ! Attentif alors seulement à la cohabitation des personnages, individus et sous-groupes qui vont partager ce temps commun orchestré. Une seule préoccupation : Les faire exister, devenir, faire voir et entendre ces mondes qui cohabitent ».

Au début, il y avait un point. Point sans ascendant. Posé là. Sans explication ni matrice. Le point bougea. Une ligne émergea. Puis, une autre…

Et il eu fallu que l’auditeur-chroniqueur nous conte l’entreprise. Chose impossible, celui-ci étant étranger à l’aventure. Alors rendre compte seulement –puisque cela seul est possible- des sensations éprouvées, des voyages cosmiques imaginés. Écrire comment un piano ponctionne le temps (comme un glas étendant son glacis sans fin), admettre la dissonance perdue (car là à l’origine), marcher en claudiquant (pour ne jamais marcher au pas), trouver l’harmonie céleste (piège tendu par le démiurge des démiurges), perdre le jazz (le jazz perdra toujours) et admettre que la prochaine écoute (puisqu’il y aura) sera autre et tout autant émouvante.

 

Sorry, the comment form is closed at this time.

© 2023 DarkTreeRecords Mano