Etienne Dorsay // ★CHOC★ Jazz Magazine (août 2022)

Nommé par son créateur Bertrand Gastaut d’après l’un des plus fameux disques d’Horace Tapscott, le label indépendant français Dark Tree continue de publier des CD essentiels de ce pianiste de Los Angeles disparu en 1999.
Récemment, nos amis japonais ont réédité ‘The Giant is Awakened’ (Flying Dutchman, 1969), tandis que Werner X. Uehlinger veille à ce que le sublime ‘The Dark Tree’ de 1989 soit toujours disponible. Mais c’est bien Dark Tree qui fait désormais fructifier l’héritage d’Horace Tapscott de la plus belle des manières. Après ‘Why Don’t You Listen?’ et ‘Ancestral Echoes’, voici un nouveau CD inédit (magnifiquement) enregistré au Catalina Bar & Grill, épicentre de la scène jazz créative de la mégalopole californienne situé sur Sunset Boulevard. A la tête d’un quintette augmenté sur trois morceaux (dont le spiritual Motherless Child) par le chanteur à la voix larger than life Dwight Trible, Tapscott est au sommet de sa forme, fort de son style unique, percussif, tout en rondeurs minérales, magnifiées par une attaque subtile et généreuse, un art du thème-riff hypnotique et mélodique, une manière de frénésie aussi, parfois, savamment contrôlée. A ses côtés, Michael Session impressionne tout particulièrement par son côté soulful et habité, la puissance de son souffle, qui cependant sert la musique – saluons la cohésion de ce Quintet, qui s’était produit très souvent dans ce lieu, cela s’entend. Avec le fidèle contrebassiste Roberto Miranda, le batteur Fritz Wise complète une section rythmique qui nous ferait presque sauter de joie dans The Theme. Que d’élan, que d’énergie, que de vie dans ce jazz !

Sorry, the comment form is closed at this time.

© 2023 DarkTreeRecords Mano