★CHOC★ JazzMagazine by Philippe Carles (February 2018)

Il y a presque quarante ans, l’un des plus prolifiques multi-instrumentistes se produisait dans un théâtre californien à la tête d’un singulier quartette de bois et cuivres.
Précieusement exhumé par le dénicheur passionné Bertrand Gastaut, c’est un joyau baroque qui s’offre aux amoureux des marges et paradoxes de la West Coast avec cette trace phonographique d’un groupe sans “rythmique” tissant une aventure frémissante entre plain-chant et contrepoint, manière de “free” suave où se déploie l’éventail de quatre virtuosités associées au gré d’une impressionnante palette de timbres et volumes, de la corne de brume du baryton de Vinny Golia aux effets de volière de son piccolo, tandis que John Carter surenchérit à force de suraigus et d’harmoniques et que les pistons de Bobby Bradford colorent et sculptent l’ensemble d’ombres cuivrées, Glenn Ferris – alors benjamin du groupe – imposant avec une plutôt discrète efficacité de chaleureuses ponctuations.
Soit un objet sonore d’une séduisante et très diverse originalité qui ne peut que faire regretter la rareté de Vinny Golia sous nos cieux, malgré quelques concerts hors des frontières étatsuniennes, avec notamment Anthony Braxton ou nos amis Joëlle Léandre et Bernard Santacruz…

Sorry, the comment form is closed at this time.

© 2019 DarkTreeRecords Mano