Chronique par Nicolas Dourlhes sur Jazzitude (31 mars 2012)

Première référence du label de musiques imrpovisées Dark Tree, le trio constitué de Daunik Lazro, saxophone baryton, Benjamin Duboc, contrebasse et Didier Lasserre, batterie est un disque unique. Rarement on aura entendu une telle humilité chez des musiciens qui, dès les premières secondes, jouent en osmose (à tel point qu’on en vient parfois à se demander qui joue quoi) pour raconter une histoire faite de frottements, de crissements subtils et de résonnances. Tout y est d’une grande force poétique et d’une grande beauté qui illustrent merveilleusement le haïku qui donne son titre au disque.

 

 

Sorry, the comment form is closed at this time.

© 2019 DarkTreeRecords Mano