JULIEN DESPREZ

Né à paris, il commence la guitare a l’age de 16 ans. Après 2 années d’apprentissage en autodidacte, il intègre l’ E.N.M.D. De Yerres dirigé par Manuel et Patricio Villaroel ainsi que la classe jazz du conservatoire de Montreuil emmené par Malo Vallois. Il en sortira avec un D.E.M et une médaille d’or jazz.
Parallèlement à l’école , il participe a divers concerts, masterclass, groupes qui lui donnent l’occasion de côtoyer: Charlie Haden, François Jeanneau, Louis Sclavis, Stephane Payen, Guillaume Orti, Benoit Delbecq, Tortoise, Han Bennink, Edward Perraud, Hubert Dupont, Rob Mazurek, Jeff Parker, Frank Vaillant, Gilles Coronado, Beniat Achary, Noël Ackchoté, David Grubbs, Doug Wamble, Marc Ducret, Sylvain Darrifourcq, Thomas Depourquery, Jeanne Added, Eve Risser, Mederic Collignon, Magic Malik, Emmanuel Bex, Hasse Poulsen, Mats Gustafson.
Très investi dans la scène jazz parisienne, il co-fonde avec Benjamin Flament et Yann Joussein le collectif Coax en 2008 très vite repéré comme le vivier d’une des nouvelles génération du jazz français.
Après avoir évolué au sein de groupes plutôt collectif comme Irene, Radiation 10, Q, DDJ, ou bien en tant que sideman pour Mats Gustafson, Noel Akchoté, Louis Sclavis, remporté plusieurs fois le tremplin Jazz à la Défense avec Radiation 10 et Irène, il crée en 2014 son premier solo « Acapulco » qui affirme son identité sur la scène hexagonale et internationale. Explorant l’idée du monde plat, développé par Tristan Garcia, de manière sonore, il en ressort un show a mi chemin entre le concert et la performance rempli d’énergie, de tension, d’explosion, de ruptures, de chocs sans pour autant tomber dans la violence du noise et de la free music dont il se sert pourtant.
Ce solo a mis en lumière le rapport entre corps, son, espace et lumière. Depuis sa recherche artistique s’articule autour de ces questions: Que faire des corps et de leur mouvements généré à travers la musique? Quelle place le spatial et la lumière prennent pendant un concert à travers le son? En une phrase, comment sortir de la musique par la musique?
Toutes ces questions l’amènent à créé en 2016 un nouveau solo, « Acapulco Redux », en partenariat avec le scénographe et chorégraphe Gregory Edelein, ou le son et le corps évoluent à travers un dispositif lumière radical.
En 2016 et 2017 il prolongera ces questions à travers un nouveau projet autour du trio Snap, « Cut up is a dance(r) ».
http://www.juliendesprez.com/

JULIEN DESPREZBENJAMIN DUBOCJULIEN LOUTELIER TOURNESOL DT06

© 2018 DarkTreeRecords Mano